Alors que la Flandre serait en ordre avec la "black box", cette caisse enregistreuse intelligente censée combattre le travail au noir dans l'horeca, Bruxelles et la Wallonie seraient à la traîne, moins de la moitié des établissements horeca de ces régions en étant équipés, selon des chiffres avancés par le ministre des Finances Johan Van Overtveldt en réponse à une question parlementaire et repris ce samedi dans la presse flamande. "Ces chiffres sont faux", a réagi samedi Yvan Roque, le président de la fédération ho.re.ca Bruxelles. "En Flandre, ils peuvent utiliser le système des flexy-jobs à condition que les établissements soient équipés de cette black box. C'est particulièrement avantageux à la côte mais tout n'est néanmoins pas réglé au nord du pays", a-t-il expliqué en rappelant qu'un recours contre ces caisses intelligentes a été déposé, par les 3 fédérations horeca régionales et donc aussi par la fédération flamande, devant le Conseil d'Etat.
DH 1/10/2016